Prévisions de consommation de gaz : comment faire face aux nouvelles réglementations, aux nouvelles contraintes et aux nouveaux gaz ?

Il est de plus en plus important de prévoir la consommation de gaz afin d’avoir des prévisions plus précises et plus rapides tant sur le plan qualitatif que quantitatif, notamment pour respecter la réglementation européenne en matière d’énergie.

 

La distribution du gaz est une chaîne d’approvisionnement quasiment comme toutes les autres.
Les fournisseurs de services gaziers, les distributeurs de gaz et les transporteurs de gaz ont tous des problèmes communs. L’un d’eux est la prévision de la consommation. Et c’est là que de nombreuses questions se posent :

  • Comment puis-je m’assurer que j’ai un bon équilibre quotidien ?
  • Comment puis-je détecter les pertes dans mon réseau ?
  • Comment puis-je assurer la qualité de l’approvisionnement ?
  • Comment gérer l’injection de nouveaux gaz comme le biométhane et l’hydrogène ?
  • Quelle est la bonne façon d’optimiser mon réseau pour une meilleure efficacité et obtenir un meilleur rendement financier, ou au moins éviter les amendes ?

Regarder le replay du 10 février pour en savoir plus sur le point de vue et l’expérience de nos intervenants :

  • Nicolas Jensen, Senior Policy Advisor @ Eurogas

  • Antoine Mazy, Head of Energy Logistics @ GASAG

  • Maël Chiapino, PhD R&D Data Scientist @ DCbrain

 

Connue pour sa complexité, ses risques et pour ses actifs coûteux et à forte intensité de capital, l’industrie du gaz doit maintenant faire face à une nouvelle transition.  En effet, en raison du besoin croissant d’énergies renouvelables et de l’arrivée de nouveaux acteurs dans l’écosystème, les réseaux de gaz évoluent à un rythme sans précédent.
Aujourd’hui, l’industrie gazière est confrontée à deux défis majeurs : une nouvelle injection de gaz et la pression économique.

Le biométhane et l’hydrogène auront un rôle clé dans la transition vers un système énergétique européen en réseau à zéro émission. Le passage du gaz naturel au gaz vert est prévu pour 2050, ce qui signifie que les transporteurs et distributeurs de gaz devront adapter leurs infrastructures gazières existantes d’ici là.

En mars 2020, la Commission européenne a présenté une proposition de loi sur le climat visant à atteindre la neutralité carbone dans toute l’Union européenne d’ici 2050. Cette loi et d’autres contraintes rendent cette prévision presque indispensable.

 

Eurogas est une association représentant le secteur de la vente et de la distribution de gaz en Europe. Son quotidien est rythmé par ces nouvelles réglementations et contraintes.

Nicolas Jensen, Senior Policy Advisor pour Eurogas, nous a rejoint lors de ce meetup afin de nous parler des règles qui contrôlent le monde de l’industrie du gaz, de l’aspect technique et marketing des nouveaux gaz ainsi que des différentes contraintes auxquelles ils doivent faire face tous les jours.

 

GASAG, le fournisseur de gaz naturel et d’électricité de Berlin, a reconnu ce défi ainsi que le potentiel d’optimisation des prévisions.

Dans le contexte d’une part croissante des énergies renouvelables et de processus plus complexes, Antoine Mazy, le CDO de GASAG, nous a expliqué comment ils mettent en œuvre de nouvelles technologies pour optimiser leur prévision de consommation, et comment ils mesurent les facteurs clés de succès de ce projet, tout en respectant les règles du marché Allemand.

 

DCbrain a développé son SaaS INES (Intelligent Network Solution) pour répondre à un besoin d’adaptation et de transition dans les réseaux de gaz.

Le module d’apprentissage automatique d’INES permettra d’assurer ces prévisions de consommation quotidienne pour des centaines de milliers de clients. Combiné avec un jumeau numérique du réseau de gaz, les défis tels qu’une meilleure prévision des flux entrants et sortants, comment mieux réguler tous les points du réseau de transport et de distribution, etc… sont intégrés et résolus dans un seul logiciel.

La combinaison du jumeau numérique et des millions de mesures provenant des capteurs répartis dans le réseau permet aux équipes opérationnelles d’avoir une vision rapide et approfondie des recommandations sur le fonctionnement de leurs réseaux, ce qui leur permet de réduire rapidement et facilement leurs dépenses.

Les opérations globales de gaz, telles que les allocations de gaz, sont effectuées sur une base quotidienne, alors que la plupart des consommations des clients ne sont lues que tous les trois mois environ. Il faut donc des modèles capables de faire des prévisions quotidiennes précises à partir de données très rares. De meilleures estimations des consommations journalières donnent donc un rendement financier immédiat.